En rayon en mars 2014

Dernier désir - Olivier Bordaçarre

"Bonjour. Excusez-moi de vous déranger, je viens juste me présenter. Je suis votre nouveau voisin. J'ai emménagé dans la maison, là-bas, au bout du chemin. Je m'appelle Martin. Ah ? Martin, vous dites ? C'est drôle. Oui, Vladimir Martin. Pourquoi ? Eh bien, moi aussi, je m'appelle Martin !". Alors qu'ils ont fui la ville, Mina et Jonathan Martin voient se rompre leur isolement. Élégant, riche, spirituel, Vladimir Martin est le voisin idéal.
Un peu trop généreux peut-être. Jonathan se méfie mais Mina n'y voit que du feu. Le nouveau venu ne leur veut-il que du bien ? Avec un art maîtrisé du suspens, Dernier désir interroge nos aspirations secrètes dans une société de bonheurs factices.

 Un Homme, ça ne pleure pas - Faïza Guène

Né à Nice de parents algériens, Mourad voudrait se forger un destin. Son pire cauchemar : devenir un vieux garçon obèse aux cheveux poivre et sel, nourri à base d'huile de friture par sa mère. Pour éviter d'en arriver là, il lui faudra se défaire d'un héritage familial pesant. Mais est-ce vraiment dans la rupture qu'on devient pleinement soi-même ?




 Sigmaringen - Pierre Assouline

En septembre 1944, un petit coin d'Allemagne nommé Sigmaringen, épargné jusque-là par les horreurs de la guerre, voit débarquer, du jour au lendemain, la part la plus sombre de la France : le gouvernement de Vichy, avec en tête le maréchal Pétain et le président Laval, leurs ministres, une troupe de miliciens et deux mille civils français qui ont suivi le mouvement, parmi lesquels un certain Céline.
Pour les accueillir Hitler a mis à leur disposition le château des princes de Hohenzollern, maîtres des lieux depuis des siècles. Tout repose désormais sur Julius Stein, le majordome général de l'illustre lignée. Depuis les coulisses où il oeuvre sans un bruit, sans un geste déplacé, il écoute, voit, sait tout. Tandis que les Alliés se rapprochent inexorablement du Danube et que l'étau se resserre, Sigmaringen s'organise en petite France.
Coups d'éclat, trahisons, rumeurs d'espionnage, jalousies, l'exil n'a pas éteint les passions. Certains rêvent de légitimité, d'autres d'effacer un passé trouble, ou d'assouvir encore leurs ambitions. Mais Sigmaringen n'est qu'une illusion. La chute du IIIe Reich est imminente et huit mois après leur arrivée tous ces Français vont devoir fuir pour sauver leur peau. De ce théâtre d'ombres rien n'échappe à Julius Stein.
Sa discrète liaison amoureuse avec Jeanne Wolfermann, l'intendante du maréchal, le conduira à sortir de sa réserve et à prendre parti.

Une Terre d'ombre - Ron Rash

Laurel Shelton est vouée à une vie isolée avec son frère - revenu de la Première Guerre mondiale amputé d'une main -, dans la ferme héritée de leurs parents, au fond d'un vallon encaissé que les habitants de la ville considèrent comme maudit : rien n'y pousse et les malheurs s'y accumulent. Marquée par ce lieu, et par une tache de naissance qui oblitère sa beauté, la jeune femme est considérée par tous comme rien moins qu'une sorcière.
Sa vie bascule lorsqu'elle rencontre au bord de la rivière un mystérieux inconnu, muet, qui joue divinement d'une flûte en argent. L'action va inexorablement glisser de l'émerveillement de la rencontre au drame, imputable exclusivement à l'ignorance et à la peur d'une population nourrie de préjugés et ébranlée par les échos de la guerre. La splendeur de la nature, le silence et la musique apportent un contrepoint sensible à l'intolérance, à la xénophobie et à un patriotisme buté qui tourne à la violence aveugle.
Après Le Monde à l'endroit (Seuil, 2012), Une terre d'ombre prolonge une réflexion engagée par l'auteur sur la folie guerrière des hommes, tout en développant pour la première fois dans son oeuvre romanesque une histoire d'amour tragique qui donne à ce récit poignant sa dimension universelle.

 Le Sourire des femmes - Nicolas Barreau

Aurélie a hérité de son père « Le Temps des cerises », un restaurant parisien assez connu pour ses fameuses recettes rassemblées sous le générique de « Menu d’amour ». Un père décédé à 68 ans, « les personnes qu’on aime meurent toujours trop tôt, quel que soit leur âge », dit-elle.
C’est ainsi que le lecteur entre dans « Le Sourire des femmes », le très beau roman, plein de saveurs et d’humeurs, de Nicolas Barreau publié aux Éditions Héloïse d’Ormesson. Dans la vie de la jeune femme, il y a Claude, décorateur de théâtre, homme impulsif, « particulier », dont elle est amoureuse : « Il ne me serait jamais venu à l’idée de remettre en question ma relation avec cet homme compliqué et extrêmement original », avait-elle déclaré.
Bien que… Bien qu’un jour, il lui écrivit qu’il avait fait la connaissance de la femme de sa vie et qu’il plaquait Aurélie en lui souhaitant quand même bonne route. Mais, « la douleur rend philosophe », se dit-elle. Bernadette, sa grande amie, un peu envahissante, le lui avait prédit cet échec : « Il est cinglé, tu ne seras jamais heureuse avec un mec comme ça ! ».
Alors, durant une journée complète, la patronne du « Temps des cerises » erra dans Paris, triste, seule, abattue. Elle entra dans une librairie pour échapper à un policier-dragueur, acheta, par hasard, crut-elle, un livre qui racontait une histoire où son restaurant et elle-même jouaient un rôle. La preuve ? L’héroïne, Sophie, amoureuse d’un Anglais qui travaille dans la Ville lumière, lui ressemble comme deux gouttes d’eau, robe en soie vert foncé y comprise. Le nom de l’auteur ne lui évoqua rien, mais il lui a redonné goût à la vie… Un auteur qui, paraît-il, fuit le public comme la peste. Histoire étrange ou alambiquée ?
Ce roman surprend le lecteur dans le bon sens du terme, comme « le sourire des femmes qui est un cadeau du ciel et à l’origine de toute histoire d’amour… »

C'est à toi - Marcello Fois

Quand l'orphelin Vincenzo Chironi débarque en Sardaigne en 1943 à la recherche de ses origines, de la famille de son père, héros de la Grande Guerre, il ignore tout du destin qui l'attend. Pour son grand-père, le forgeron Michele Angelo, et sa tante Marianna, Vincenzo représente un nouvel espoir. Après tous les malheurs qui se sont abattus sur leur lignée, le cycle infini de la vie et de la mort, des amours et des haines, de la joie et de la douleur semble pouvoir reprendre.
Et en effet Vincenzo devient une des personnalités du village de Nuoro ; en recomposant son histoire personnelle, il va enfin commencer à vivre, se trouver, se construire. Quand ses yeux croisent ceux de Cecilia, il ne peut que tomber amoureux d'elle : un amour immense, mais interdit car Cecilia est déjà promise. Et pourtant. S'il est vrai que "la désobéissance appelle le châtiment", leur union ne sera que le dernier maillon d'une chaîne qui n'est pas encore prête à s'interrompre.
Dans la langue magnifique qui les décrit, les paysages sardes, âpres et lumineux, sont aussi vivants que les hommes qui les peuplent.

 La Clé aux âmes - Gilles Laporte

" A hauteur de la passerelle du faubourg Saint-Vincent, elle s’arrêta observa longtemps des gamins en culottes courtes, assis à même la pierre, jambes pendues sur le flot, qui pêchaient des goujons. Elle n’était pas pressée de retrouver l’atelier du luthier, le faiseur d’instruments, et son fils qui, les jours sans violon, courait chez lui pour l’aider à raboter, dégauchir, plier ou coller des éclisses en écoutant ses histoires. P’tit Paul avait tout retenu de celle de l’architecte Hiram, juré à sa mère qu’il ne serait jamais de ce métier à secrets, qu’il serait instituteur " comme papa, pour partager ce que je saurai avec mes élèves ! " De 1925 à 1954, en Lorraine, le roman d'une transmission et d'un héritage. Clément et Mathilde Delhuis lèguent à leur fils Paul la passion du savoir et de l'école laïque. Son père décédé, c'est par l'intermédiaire de trois figures tutélaires, fidèles amitiés du défunt, que Paul acquiert le goût de la musique, en particulier du violon, et s'initie aux rites francs-maçons. Défile une vie pleine de riches moments, de dates historiques et personnelles : le centenaire de l'Ecole normale, le premier poste d'instituteur de Paul à Igney, sa rencontre avec Louise, la mobilisation, l'Occupation, l'enfant qu'ils élèveront ensemble, la haine attisée au fil des ans par un oncle aux idées extrémistes. Une vie de convictions et d'éthique que porte aussi en son cœur le petit Paul-Louis cet enfant que Clément a aimé et choyé et qui lui fera, en octobre 1954, la promesse de devenir un jour écrivain. Autour du père et du fils, des femmes solaires et héroïques, Mathilde, Louise, Alix et Rose-Victoire, défient l'histoire et la fatalité, la lâcheté de certains hommes et illuminent ce roman dense et généreux.

Dossier 64 - Jussi Adler-Olsen

A la fin des années 80, quatre personnes disparaissent mystérieusement en l'espace de quelques jours. Jamais élucidée, l'affaire se retrouve sur le bureau du Département V. Carl Morck et ses improbables assistants, le réfugié syrien Assad et la pétillante Rose, ne tardent pas à remonter jusqu'aux années 50 où s'ouvre un sombre chapitre de l'histoire danoise : sur la petite île de Sprögo, des femmes sont internées et stérilisées de force sous la direction du docteur Curt Wad, obsédé par l'idée d'un peuple " pur ".
Plongé dans une terrible histoire de vengeance, Mørck enquête cette fois dans le milieu politique opaque d'une société danoise où l'influence des extrêmes se fait sentir. Jussi Adler-Olsen se surpasse en entremêlant passé et présent d'une main de maître, sans renoncer à son humour plus acéré que jamais.

Nos désirs et nos peurs - Wulf Dorn

1985, Fahlenberg. Jan Forstner, 12 ans, est témoin de la noyade d'une jeune fille qui s'est échappée de la clinique psychiatrique voisine. Le lendemain de la tragédie, le père de Jan meurt brutalement et son frère Sven disparaît sans laisser de traces. Traumatisé, le jeune garçon est envoyé dans un pensionnat. 2010. Devenu psychiatre comme l'était son père, Jan accepte un poste à la clinique de Fahlenberg.
Là, d'étranges événements le contraignent à revenir sur les drames de son passé. Alors qu'une main mystérieuse semble brouiller toutes les pistes, Forstner entre bientôt dans un terrible labyrinthe psychologique et meurtrier, au sein duquel se terre un effroyable secret. Dans ce roman à la tension infernale, Wulf Dorn dépeint avec une maîtrise rare l'obsession d'un psychiatre face à un passé lourd de séquelles.
A ses côtés, le lecteur est invité à reconstituer les pièces éparses du puzzle pour approcher une vérité toujours fuyante. Complexe et riche en rebondissements, l'intrigue, captivante jusqu'à la dernière page, réserve un dénouement totalement inattendu.

Tapis rouge - James Patterson

A Manhattan se déroule un festival de cinéma, Hollywood sur Hudson. New York regorge de célébrités du 7e art et la foule se presse chaque soir autour du tapis rouge pour apercevoir les stars. Les autorités ont confié au NYPD Red, une unité d'élite de la police new-yorkaise chargée de protéger les intérêts des VIP, le soin d'assurer la sécurité du festival. Manque de chance pour l'inspecteur Zach Jordan et sa nouvelle partenaire, et ancienne petite amie, la superbe Kylie MacDonald, un producteur mondialement connu, meurt empoisonné dans la salle à manger du Regency avant même l'ouverture du festival.Puis c'est un acteur vedette qui est assassiné en plein tournage...
La ville est en émoi. D'autant que le tueur semble avoir planifié chaque meurtre avec une minutie diabolique, comme s'il s'agissait du scénario d'un blockbuster... Zach et Kylie n'ont pas de temps à perdre. Il leur faut arrêter le tueur avant que les tapis ne deviennent tous rouge... sang !

Aucun commentaire: