Coup de coeur 2015









Le Concours Coup de coeur de cet été est lancé !
Voici les trois ouvrages retenus par l'ensemble des Bibliothèque Pour Tous des Vosges.
Après les avoir notés (de 1 à 10, 10 étant la meilleure note), il faut imaginer quel sera le classement gagnant, puis répondre à la question subsidiaire "combien de participants à ce concours ?".
Ce concours se déroule au niveau départemental et les bibliothécaires ne participent pas.
Les votes auront lieu jusqu'au 15 octobre 2015 et le Coup de Coeur des lecteurs sera annoncé officiellement au cours de la réunion départementale de novembre 2015.
Bonne chance et surtout, bonne lecture !
                              
Ma vie de pingouin - Katarina Mazetti
En croisière sur l'Orlovsky, Tomas et Wilma filent vers l'Antarctique. Lui, a élu les icebergs comme lieu idéal pour mettre fin à ses jours. Elle, reste d'un inébranlable optimisme malgré le secret qui assombrit sa vie. Sur le paquebot, la globe-trotteuse Alba répertorie les similitudes entre humains et animaux. Et elle dispose d'un beau panel face à un épaulard tueur, une poignée d'éléphants de mer plutôt mal élevés, et environ quatre cent mille manchots royaux.
Un roman frissonnant sur l'amour et l'amitié, et l'avenir de la planète. 


Jules - Didier Van Cauwelaert

Zibal est un petit génie. Ses inventions auraient d ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n est pas doué pour le bonheur et Zibal, malgré ses diplômes, se retrouve à 42 ans vendeur de macarons à l aéroport d Orly.
Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s apprête avec son labrador Jules à prendre l avion pour Nice où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses repères. Compagnons de misère, ils n ont plus qu une seule obsession : retrouver Alice.
Un roman plein de tendresse, mené par un trio digne des plus ébouriffantes comédies hollywoodiennes.



Berezina - Sylvain Tesson

 En octobre 1812, piégé dans Moscou en flammes, Napoléon replie la Grande Armée vers la France. Commence La retraite de Russie, l'une des plus tragique épopée de l'Histoire humaine. La Retraite est une course à La mort, une marche des fous, une échappée d'enfer. Deux cents ans plus tard, je décide de répéter l'itinéraire de l'armée agonisante, de ces cavaliers désarçonnés, de ces fantassins squelettiques, de ces hommes à plumets qui avaient préjugé de l'invincibilité de l'Aigle.
Il ne s'agit pas d'une commémoration (commémore-t-on l'horreur ?), encore moins d'une célébration, il s'agit de saluer par-delà les siècles et les verstes, ces Français de l'an XII aveuglés par le soleil corse et fracassés sur les récifs du cauchemar. Le géographe Cédric Gras, le photographe Thomas Goisque et deux amis russes, Vassili et Vitaly, sont de la partie. Pour l'aventure, nous enfourchons des side-cars soviétiques de marque Oural.
Ces motocyclettes redéfinissent en permanence les lois élémentaires de la mécanique. Rien ne saurait les arrêter (pas même leurs freins). Notre escouade se compose de trois Oural, chargées ras la gueule de pièces détachées et de livres d'Histoire. Au long de quatre mille kilomètres, en plein hiver, nous allons dérouler le fil de la mémoire entre Moscou et Paris où l'Empereur arrivera le 15 XII 1812, laissant derrière lui son armée en lambeaux.
Le jour, les mains luisantes de cambouis, nous lisons les Mémoires du général de Caulaincourt. Le soir, nous nous assommons de vodka pour éloigner les fantômes. A l'aube, nous remettons les gaz vers une nouvelle étape du chemin de croix. Smolensk, Minsk, Berezina, Vilnius : les stèles de la souffrance défilent à cinquante à l'heure. Partout, nous rencontrons des Russes qui ne tiennent aucune rigueur à l'Empereur à bicorne.
Sous nos casques crénelés de stalactites, nous prenons la mesure des tourments des soldats et nous menons grand train ce débat intérieur : Napoléon était-il un antéchrist qui précipita l'Europe dans l'abîme ou bien un visionnaire génial dont le seul tort fut de croire qu'il suffisait de vouloir pour triompher, et que les contingences se pliaient toujours aux rêves ? Mais très vite, nous devons abandonner ces questions métaphysiques car un cylindre vient de rendre l'âme, la nuit tombe sur la Biélorussie et trois foutus camions polonais sont déjà en travers de la route.


 
Coup de Coeur 2014


358 points

410,5 points

403 points

- 8 bibliothèques dans les Vosges ont participé à ce concours.
- 51 participants.
- 11 lecteurs ont trouvé le bon tiercé.
Il a donc fallu départager les gagnants en fonction de la réponse à la question subsidiaire (combien de participants) pour garder 3 gagnants dont une lectrice de Rupt sur Moselle, Madame Bronia Petitcolin.




Coup de Cœur 2013

211,5 points
221,5 points

 

218,5 points

- 6 bibliothèques dans les Vosges ont participé à ce concours.
- 33 lecteurs au total
- 3 gagnants, dont un lecteur de Rupt sur Moselle, Monsieur Alain Marquis.

 







Coup de Coeur 2012

Parmi les trois ouvrages retenus pour notre concours de l'été, voici donc notre gagnant :




399 points

473 points


454,50 points

8 bibliothèques du département ont participé à ce concours, avec 59 participants, dont 6 pour Rupt sur Moselle, pour 18 réponses correctes.
C'est donc la question subsidiaire (combien de participants), qui a départagé les 18 gagnants et madame Schmittheissler, une fidèle lectrice de la bibliothèque, s'est vu remettre un très beau livre de cuisine.
Merci à tous les participants, et rendez-vous dans quelques mois pour de nouvelles lectures gagnantes !


  

Aucun commentaire: